All Posts By

webmaster

#Nous avons rencontré des gens formidables – épisode 1, Paris-Mulhouse

By | FRSOL, Société | No Comments

Mères et maires associés pour la fraternité

Notre pays regorge de femmes et d’hommes de bonne volonté, héros humbles qui œuvrent à trouver des remèdes aux maux de notre société. Deux occasions nous ont été données cette semaine de le constater une fois de plus, à Paris au contact de mères dévouées, comme en Alsace à la rencontre de maires de petites villes très actifs.

*

Quand les mères s’en mêlent…Ça marche ! 

A l’occasion du 25e anniversaire de sa présence en France, l’ONG Make Mothers Matter nous conviait mardi dernier à Paris à rencontrer 25 femmes engagées.
Ici à Argenteuil, là à Sevran ou à Versailles, elles ont beau être culturellement, économiquement, socialement, très différentes, nous rencontrons des mères –mères de banlieues, mères de milieux favorisés- qui se reconnaissent une même vocation d’œuvrer à la paix, au progrès social et économique. Marie-Louise Lescanne, costume traditionnel et volonté de fer, nous expose comment à travers le soutien scolaire aux enfants et l’apprentissage de la langue française à leurs parents, elle crée du lien sur la dalle d’Argenteuil (habituellement médiatisée lors de visites mouvementées de candidats en campagne présidentielle).
Invitée d’honneur, Latifa Ibn Ziaten raconte comment l’assassinat de son fils militaire par un terroriste, l’a amenée à redoubler d’engagement pour lutter contre la radicalisation et redonner des perspectives à une jeunesse délaissée.
Bien d’autres témoignages fusent, de femmes redoublant d’effort et d’inventivité pour mieux articuler vie privée et vie professionnelle (Happy Men Share More), soutenir l’autorité parentale (Conjugue), pacifier la relation parents-profs (Parents Professeurs Ensemble), prévenir l’obésité infantile (Vivons en forme) ou encore favoriser l’entraide des parents d’enfants handicapés (Cœur de maman).
 *

Sur les routes de France…
A la rencontre de deux maires
qui font bouger l’Alsace

Vendredi, cheminant sur les routes du massif des Vosges, nous approchons la banlieue de Mulhouse pour rencontrer Jo Spiegel, maire de Kingersheim.
Sur cette commune de 13 000 habitants, Jo Spiegel, prof de sport à la retraite donne corps à la « démocratie-construction ». Ici, le « grand débat » est permanent depuis plus de vingt ans ! Les conseils participatifs comptent 40% de citoyens tirés au sort, qui sont co-acteurs des décisions – qu’il s’agisse des rythmes scolaires, du plan local d’urbanisme ou de la création d’un écoquartier. La démocratie est sans doute plus vive ici qu’ailleurs « où l’on se contente de mettre un bulletin dans une urne tous les cinq ans ». Le maire -qui est systématiquement réélu dès le premier tour depuis 1989- ne crie pas victoire pour autant : l’implication des citoyens demeure faible. C’est pourtant la condition nécessaire, nous dit-il, pour résorber la cassure entre « les gens là-haut tout seul » et « les citoyens y’a qu’à faut qu’on » qui alimente le populisme. S’il ne se représente pas aux municipales de 2020, Jo Spiegel compte bien continuer en revanche à se faire porte-voix du renouveau démocratique en France.
*
En échangeant avec Jo Spiegel, nous nous souvenons qu’à quelques encablures de là se trouve le village d’Ungersheim, exemplaire par la politique de transition écologique menée par Jean-Claude Mensch.
Nous n’avons pas rendez-vous, pourtant Jean-Claude Mensch nous retiendra près de trois heures, partageant avec enthousiasme les moult actions qui font sens et impact à l’échelle de la commune de 2400 habitants. Consommation liée à l’éclairage public réduite de 40 % ; abandon en cours des pesticides et engrais chimiques ; ramassage scolaire à cheval ; monnaie locale ; exploitation maraichère confiée à des personnes en insertion qui fournissent en circuit-court la cantine de l’école… D’ici deux ans, le photovoltaïque aura offert au village son autonomie en électricité.
Si les obstacles ne manquent pas, la passion demeure et vaut à la commune de nombreuses marques d’intérêt.
Un élan particulièrement constructif habiterait-il les maires du Haut-Rhin ? Nous repartons -après avoir trinqué avec le maire à la Fraternité- avec la confiance de ceux qui ont la chance de rencontrer des élus qui font honneur à notre pays.
Ils se réuniront le 26 avril à Kingersheim pour faire le point sur leurs actions et examiner comment aller plus loin dans la transition écologique et démocratique.
G.V.

 

 

Google DNI : Reporters d’Espoirs lauréat !

By | L'actu de Reporters d'Espoirs, Le Lab, Partenaires institutionnels | No Comments

Le Fonds Google pour l’innovation digitale dans les médias (DNI) a dévoilé le 21 mars les lauréats de son 6e appel à projets. Reporters d’Espoirs est heureux de faire partie des 21 organisations françaises distinguées, parmi 103 projets dans 23 pays.

La Dépêche du Midi, Konbini, le Groupe Ebra, Courrier International, Paris Normandie, Challenges, La Croix… et Reporters d’Espoirs ! Le projet « SoJoHub » (« Hub du Journalisme de solutions ») porté par notre association a été sélectionné par Google DNI.

De quoi s’agit-il ? D’une plateforme numérique qui mettra à disposition des journalistes, analystes et professionnels des médias, des données, bases d’initiatives et de reportages, afin d’aider ceux qui souhaitent progresser dans la voie d’un journalisme plus constructif, à disposer d’outils nouveaux.

A suivre !

> L’info sur le site du Google DNI

11/03/2019 . Vers un nouveau modèle de croissance ? Conférence à l’Institut de France

By | agenda | No Comments

Reporters d’Espoirs-La France des solutions s’associe à la Fondation Croissance Responsable – Institut de France pour le colloque

Les entreprises responsables : vers un nouveau modèle de croissance

Lundi 11 mars 2019 à 18h
à l’Institut de France, 23 quai de Conti, 75006 Paris

LES INSCRIPTIONS SONT CLOSES

Notre pays doit résoudre des difficultés économiques, sociales, écologiques. Les entreprises ont un rôle déterminant à jouer… et certaines le jouent ! Mais sans que cela suffise à améliorer l’image négative qu’ont encore beaucoup de Français à leur égard.

Que faire alors ? Comment les entreprises peuvent-elles prouver, ou aller plus loin, dans leur mission sociétale ?
Comment répondre aux nouvelles attentes des citoyens, candidats, ONG, investisseurs ?
Et quelles en sont les opportunités de croissance, de financement, de recrutement, et d’image ?

La Fondation Croissance Responsable s’associe à Reporters d’Espoirs pour convier experts et acteurs de terrain à y répondre.

Venez découvrir et partager des exemples et témoignages concrets qu’il est possible…

  • De concilier profit et impact sociétal
  • De faire adhérer le monde de la finance à l’émergence d’entreprises à mission
  • De séduire à nouveaux les jeunes talents qui fuient les grandes entreprises
  • D’être stimulé par les ONG plutôt que de subir le coût d’une inaction

Avec

  • Bruno Le Maire, Ministre de l’Economie et des Finances
  • Xavier Darcos, Chancelier de l’Institut de France
  • Erik Orsenna, de l’Académie française
  • Denis Kessler, membre de l’Académie des sciences morales et politiques
  • Guillaume Charlin, Directeur Général Boston Consulting Group France
  • Laurent Blivet, Principal, Spencer Stuart
  • Jean Marc Huart, Directeur général de l’enseignement scolaire
  • Christine Kolb, Associée, Sycomore AM
  • Christian Nouel, Président, Fondation Croissance Responsable
  • Claire Nouvian, Fondatrice Association Bloom
  • Fanny Picard, Associée fondatrice Alter Equity
  • Guillaume Richard, Fondateur Groupe O2
  • Marie-Pierre Seigneur, Directrice Développement des Managers et Dirigeants, Air France
  • Gilles Vanderpooten, Directeur, Reporters d’Espoirs/La France des solutions
  • Marc Vannesson, Délégué Général, Association Vers le Haut

Les débats seront animés par Hedwige Chevrillon, Editorialiste à BFM Business et BFMTV.

Un colloque organisé par la Fondation Croissance Responsable, avec le soutien de Reporters d’Espoirs, Croissance Plus, et le mécénat de GIDE.

 

14/2/2019 . A Hambourg pour la Conférence 2019 du journalisme constructif

By | agenda, Le Lab | No Comments

Sarah Michot, envoyée spéciale de Reporters d’Espoirs en Allemagne, participe jeudi 14 février 2019 à la conférence sur le journalisme constructif de Hambourg.  Après une première édition en 2018, la Hamburg Media School et NDR Info organisent cette nouvelle journée constituée de conférences et d’ateliers sur le journalisme constructif, à l’initiative de Claudia Spiewak (NDR Info, NDR Radio) et du Docteur Stephan Weichert (Hambourg Media School).

 

Au programme
10.00 – 10.15 Uhr
Welcome!
Claudia Spiewak (Programmchefin NDR Info und Chefredakteurin NDR Hörfunk, Hamburg) & Prof. Dr. Stephan Weichert (Akademischer Studiengangsleiter Digital Journalism und inhaltlicher Programmleiter Digital Journalism Fellowship, Hamburg Media School, Hamburg)

Key Notes
10.15 – 11.00 Uhr

Never Let a Crisis Go To Waste: The Surprising Spread of Solutions Journalism
Tina Rosenberg (New York Times, Solutions Journalism Network, New York/ USA)

11.15 – 12.00 Uhr
De bonnes nouvelles sont aussi des nouvelles intéressantes – le journalisme constructif dans la pratique
Oliver Reinhard (Stellv. Leiter Feuilleton, Sächsische Zeitung, Dresden)

12.00 – 12.45 Uhr
Confucius, ombre et lumière: qui veut envoyer, doit pouvoir écouter !
Ellen Schuster (Head of Digital Programming, Deutsche Welle, Bonn)

13.45 – 17.30
Ateliers

  • Le journalisme de solutions pas à pas, par Tina Rosenberg (Auteur, New York Times, cofondatrice du SJN, New York / États-Unis)
  • Dis-moi où sont les miettes: recherche de sujets et identification pour constructivistes, Oliver Reinhard (directeur adjoint de Feuilleton, Dresde)
  • Développer et ancrer des sujets constructifs, dynamiser le travail éditorial, par le Dr. Christian Sauer (coaching et formation pour professionnels des médias, Hambourg) & Ulf Grüner (formation en ligne pour la radio et la télévision suisses)
  • Comment les approches constructives de l’interview conduisent à des réponses plus originales et à des interviews plus intéressantes par Marina Riester (Formatrice en médiation, chargée de cours à l’Université des Arts de Berlin) & Elke Sandtner (Rédactrice en chef à DW News)
  • Les meilleures pratiques en matière de journaux télévisés par Marcus Bornheim (Rédacteur en chef adjoint, ARD-aktuell)
  • Les meilleures pratiques de NDR: le podcast « Perspectives », par Birgit Langhammer (Journaliste, NDR) et Jenny Roth (Rédactrice,  NDR)
  • Les discours de haine sur le net – Promouvoir et contrôler un dialogue constructif
    Dr. Stephan Weichert (Akademischer Studiengangleiter Digital Journalism und inhaltlicher Programmleiter Digital Journalism Fellowship, Hamburg Media School, Hamburg) & Dr. Leif Kramp (Forschungskoordinator des Zentrums für Medien-, Kommunikations- und Informationsforschung (ZeMKI) der Universität Bremen, Bremen)
  • Voir le monde avec les deux yeux. Exemples et expériences de la télévision, de la radio et des médias sociaux
    Ellen Schuster (Head Digital Programming Deutsche Welle, Bonn)

17.40 – 18.00 Uhr
Débriefing –
Speed dating avec 10 participants à l’atelier

Conférence animée par Adrian Feuerbacher (Responsable de l’information à NDR Info).

> Informations (en allemand) sur le site de Hambourg Media School

> Inscription

13/2/2019 : Reporters d’Espoirs & 1083 vous invitent

By | agenda | No Comments

A l’occasion de la sortie du livre « 20 initiatives qui font bouger la France » aux éditions Librio avec l’explorateur Jean-Louis Etienne, Reporters d’Espoirs et 1083 (les jeans et baskets made in France produits à moins de 1083km de chez vous) vous invitent à une rencontre informelle à Paris. Rendez-vous mercredi 13 février à 18h dans la toute nouvelle boutique 1083 au 114 rue de Turenne, Paris 3e.

VENEZ
Découvrir le nouveau livre
« 20 initiatives qui font bouger la France »
autour d’un apéro
*
Échanger avec les équipes
de Reporters d’Espoirs, 1083, Librio
& des acteurs de solutions du livre
*
Partager en avant-première le programme
La France des solutions 2019
pour diffuser l’envie d’agir dans la société française

 

> Pour vous inscrire, c’est ici (inscription requise, places limitées !)

6/2/2019 : Reporters d’Espoirs sur Europe1 sur le thème « Le pain dans tous ses états ! »

By | agenda | No Comments
A 13h, dans “La France bouge”, Raphaëlle Duchemin et la rédaction d’Europe 1 font le tour de France des initiatives positives et novatrices. Travail, éducation, santé… ils œuvrent aux quatre coins du pays pour faire bouger les lignes et casser les codes : qui sont ces citoyens, ces entreprises, ces collectivités qui s’engagent et inventent le monde de demain ? Des portraits et des témoignages inspirants.
Ce mercredi 6 février, nous abordons « Le pain dans tous ses états ! » avec comme Coach du jour Gilles Vanderpooten, directeur de Reporters d’Espoirs et de La France des Solutions.
A cette occasion, Raphaëlle Duchemin présente le livre « 20 initiatives qui font bouger la France« , coécrit par Jean-Louis Etienne, Gilles Vanderpooten et la rédaction de Reporters d’Espoirs.
> Revoir l’émission

Les invités :

Apollonia Poilâne, boulangère et dirigeante des Boulangeries Poilâne

Emile Winocour, Cofondateur d’Emile & Jules (agriculteurs boulangers)

Franck Wallet, Fondateur d’Expliceat (machines à broyer le pain pour le recycler)

Ça va bien

Jacques Guillemet, Fondateur de Pylônes

La Solution

Alexis Triboult, cofondateur de Walk United (appli qui transforme nos pas en dons)

1/02/2019 . Reporters d’Espoirs en dialogue à Lourdes avec la Fédération des médias catholiques

By | agenda, Le Lab | No Comments

Gilles Vanderpooten, directeur de Reporters d’Espoirs, est invité des 23èmes Journées Internationales Saint François de Sales, qui se tiennent à Lourdes les 30 et 31 janvier et 1er février 2019. Il parlera de journalisme constructif aux côtés du journaliste italien Michele Zanzucchi.

Ces journées coordonnées par François Ernenwein, rédacteur en chef et grand reporter à La Croix, est à l’initiative notamment de la Fédération des médias catholiques. Elle est placée cette année sous le signe de « Journalisme et convictions ».

> Découvrir le programme de l’événement

 

8 janvier . RDV sur Europe 1 avec « La France bouge »

By | agenda, Economie, Partenaires médias | No Comments

Gilles Vanderpooten intervient ce lundi 21 janvier sur sur Europe 1, en tant que coach de l’émission « La France Bouge » de Raphaëlle Duchemin.

A 13h, dans “La France bouge”, Raphaëlle Duchemin et la rédaction d’Europe 1 font le tour de France des initiatives positives et novatrices. Travail, éducation, santé… ils œuvrent aux quatre coins du pays pour faire bouger les lignes et casser les codes : qui sont ces citoyens, ces entreprises, ces collectivités qui s’engagent et inventent le monde de demain ? Des portraits et des témoignages inspirants.

Sujet du jour : « Promotions, soldes, destockage : les acteurs français qui animent le secteur »
Nous recevrons :

  • Delphine Mathez, présidente de Stokomani (spécialiste français du déstockage)
  • Kamel Djemaï, fondateur de Ticket Promo (spécialiste des coupons de réduction au dos des tickets de caisse)
  • Yves Miossec, cofondateur d’Eteeket (service digital de vérification instantanée des prix affichés)
  • Fabienne Saligue, Directrice générale de la Maison Fey (Gainage du cuir depuis 1910)
  • Fabien Sauleman, Co-fondateur de Poulehouse (Sélection des Trophées de l’avenir/ catégorie Alimentation)

Réécouter/revoir l’émission :

Bill Gates rédacteur en chef invité d’un « Time magazine » spécial optimisme

By | L'actu des médias | No Comments

Bill Gates : « Pourquoi j’ai accepté d’être rédacteur en chef d’un numéro du TIME »

De l’autre côté de l’Atlantique aussi, des médias s’exercent à couvrir des initiatives, femmes et hommes qui mettent en œuvre des réponses aux enjeux d’aujourd’hui. C’est le cas du Time magazine, qui confie à Bill Gates la rédaction en chef du numéro qui paraitra le 18 janvier 2018 sous la bannière « Les optimistes ». Le fondateur de Microsoft et de la fondation Gates est ainsi présenté comme le premier « rédacteur en chef invité » du TIME depuis la création du journal il y a 94 ans.

Lire les informations de nos jours ne nous encourage pas vraiment à l’optimisme. Les ouragans sur le continent américain. D’horribles fusillades de masse. Les tensions mondiales autour de l’armement nucléaire, la crise en Birmanie, les guerres civiles sanglantes en Syrie et au Yémen. Notre cœur se brise pour chaque personne directement touchée par ces tragédies. Même chez ceux d’entre nous qui sont  assez chanceux pour ne pas être directement affectés par ces événements, peut s’installer le sentiment que le monde s’effondre.

Mais ces événements, aussi horribles soient-ils, ont eu lieu dans le contexte d’une tendance plus large et positive. Dans l’ensemble, le monde va mieux.

Il ne s’agit pas d’un point de vue naïvement optimiste ; cette affirmation repose sur des données. Regardez les chiffres de la mortalité infantile. Depuis 1990, le nombre d’enfants mourant avant leur cinquième anniversaire a diminué de moitié. Cela signifie qu’en l’espace d’un quart de siècle, 122 millions d’enfants ont ainsi été sauvés, et que d’innombrables familles ont été épargnées par l’expérience déchirante de la perte d’un enfant.

Et il ne s’agit que d’une seule mesure. En 1990, plus d’un tiers de la population mondiale vivait dans une pauvreté extrême. Aujourd’hui, un dixième se trouve dans cette situation. Il y un siècle, il était légal d’être homosexuel dans une vingtaine de pays ; aujourd’hui c’est le cas dans plus de 100 pays. Les femmes gagnent en pouvoir politique et constituent actuellement plus d’un cinquième des membres des différents parlements nationaux, et le monde commence enfin à les écouter lorsqu’elles osent parler des agressions sexuelles. Plus de 90% des enfants au monde sont inscrits à l’école primaire. Aux Etats-Unis, il est désormais beaucoup moins probable de mourir au travail ou en voiture que pour la génération de nos grands-parents. Et ainsi de suite.

Je ne suis pas en train d’essayer de minimiser le travail qu’il reste à faire. Être optimiste ne veut pas dire ignorer les tragédies et injustices. Être optimiste c’est s’inspirer de ceux qui font avancer le progrès sur ces différents fronts, et chercher à diffuser ce progrès plus largement. Si vous êtes choqués par la mort d’enfants, demandez-vous : qui est compétent pour venir au secours des enfants, et comment les aider à aller plus loin ? (C’est la raison pour laquelle Melinda et moi-même avons créé notre fondation.)

Pourquoi donc  avons-nous ce sentiment que le monde est en déclin ? Je pense que cela est en partie dû à la nature même de la couverture médiatique. Les mauvaises nouvelles sont perçues comme des tragédies, tandis que les bonnes sont généralement considérées comme de l’information supplémentaire, moins digne d’intérêt. Une vidéo d’un immeuble en feu génère beaucoup de vues, mais peu de gens cliquerait sur un titre tel que « Moins de bâtiments ont brûlé cette année. » C’est dans la nature humaine de focaliser son attention sur les menaces : l’évolution nous a programmés pour nous inquiéter des animaux qui veulent nous manger.

Il y a aussi un fossé croissant entre les mauvaises choses qui continuent de se produire et notre capacité à les tolérer. Au fil des siècles, la violence a diminué drastiquement, tout comme notre volonté de l’accepter. Mais du fait que les améliorations n’atteignent pas le niveau fixé par nos attentes, nous pouvons avoir l’impression que les choses s’empirent.

Dans une certaine mesure, il est bon que les mauvaises nouvelles fassent l’objet de notre attention. Si nous voulons rendre le monde meilleur, nous avons besoin de quelque chose contre lequel s’indigner. Mais il faut que ce soit compensé par des points positifs. Lorsque vous voyez de belles choses se produire, vous pouvez canaliser votre énergie pour accomplir encore plus de progrès.

J’espère que c’est ce que vous retiendrez de ce numéro du TIME. J’ai demandé à certaines des personnes que je respecte le plus d’écrire sur ce qui les rend optimistes. Vous apprendrez des faits surprenants sur l’état du monde, et vous découvrirez des héros qui sauvent des vies chaque jour. C’est un « cours intensif » sur pourquoi et comment le monde s’améliore. J’espère que cela vous inspirera pour le rendre encore meilleur.

Bill Gates, Rédacteur en chef invité

Traduction réalisée par Reporters d’Espoirs.

> Source originale (en anglais sur le site du Time)

 

Au sommaire du numéro « The Optimists » du TIME

Bill Gates : ce qui me donne de l’espoir pour notre futur.
Le fondateur de Microsoft s’est assis avec Nancy Gibbs du TIME pour une discussion sur l’avenir.

Warren Buffet partage les secrets de la richesse aux Etats-Unis.
J’ai une bonne nouvelle. Premièrement, la plupart des enfants américains auront une vie bien meilleure que celle de leurs parents. Deuxièmement, la hausse du niveau de vie va se poursuivre pour de nombreuses générations à venir…

Les filles peuvent changer le monde, mais nous devons avant tout miser sur elles.
130 millions de filles ne sont pas scolarisées. Tandis que je parcours le monde afin de plaider en leur faveur, je constate que ce n’est pas forcément facile au quotidien. Parfois je rencontre des filles qui doivent tellement se battre …

Pourquoi il est temps que les hommes se battent pour les femmes, par Bono
En tant que chanteur d’un groupe de rock n’roll je préfère clairement le rugissement du public aux sifflets et huées des politiques. Mais je dois…

Moquez-vous de la génération Y autant que vous le voulez. Moi, elle me donne de l’espoir.
J’ai grandi en Afrique du Sud durant l’Apartheid. Les noirs vivaient dans des zones séparées des blancs. Ils avaient des règles différentes. Ils étaient ségrégués. C’était particulièrement dur pour moi, parce que j’ai grandi dans…

Ava Duvernay sur ce qui lui donne de l’espoir
Je m’émerveille de l’époque dans laquelle nous vivons. Une époque qui restera longtemps gravée dans les mémoires. Une époque qui sera longtemps étudiée. La question est : pourquoi se souviendra-t-on de cette époque ? La réponse dépend de nous. En tant que…

Steven Pinker, professeur à Harvard : « Pourquoi nous refusons de voir le bon côté des choses, bien que nous le devrions. »
Selon les données les plus récentes, les gens vivent plus longtemps et en meilleure santé, mieux nourris, plus riches, plus intelligents, plus en sécurité, plus connectés—et, dans le même temps, plus négatifs quant à l’état actuel du monde. Comme le chercheur en science politique…

C’est à ça que ressemble la nourriture du futur, selon le Chef Marcus Samuelsson
Je suis né dans la malnutrition en Ethiopie. Durant mes deux premières années, je n’avais pas ce dont j’avais besoin. Nous étions extrêmement pauvres. Nous n’avions pas assez de lait, pas assez de nourriture. A 2 ans et demi…

Les 4 manières de « donner » selon Bill Gates
Donnez vos fonds ou donnez votre voix

Bill Gates pense que ces 6 innovations peuvent changer le monde.
Quelle sera la prochaine invention qui changera l’histoire ?

Rencontrez l’enfant de 5 ans que Bill Gates a mis en couverture du Time
Pourquoi l’anniversaire de Mohamad Nasir est une étape importante pour le monde.

Melinda Gates : il est venu le temps d’une nouvelle ère pour les femmes
Vous ne connaissez probablement pas leurs noms. Elles travaillent loin des projecteurs. Quand elles reçoivent une reconnaissance officielle d’organismes comme le Comité Nobel, c’est une exception et non la règle. Mais…

Cette designer veut prouver que le monde n’est pas aussi divisé que l’on pense

Pourquoi se mettre en danger est nécessaire pour faire changer les choses
J’ai observé d’incroyables changements au cours des 50 ou 60 dernières années. Quand les gens disent, « Rien n’a changé », j’ai envie de dire « viens et observe… »

Cette survivante d’Ebola se bat pour protéger les autres de cette maladie mortelle

Cette scientifique éthiopienne sauve des vies en étudiant les insectes

Des milliers de femmes africaines font face à des violences sexuelles. Rencontrez le chirurgien qui les aide à reconstruire leurs vies.

Comment une enseignante révolutionne la manière dont ses étudiants apprennent.

Pourquoi ce scientifique est optimiste quant à l’arrivée prochaine d’un remède contre Alzheimer
La maladie d’Alzheimer est sans doute la maladie la plus tragique. Elle vole leurs souvenirs aux gens ainsi que leur identité. Le nombre de personnes atteintes par cette maladie ne cesse de croître. Actuellement, elles sont plus de….

Pourquoi vous ne devriez pas être effrayés par l’intelligence artificielle
L’intelligence artificielle est l’une des percées technologiques la plus sujette à tension, à débats, la moins comprise, de notre époque. La magie de l’AI est qu’il ne s’agit pas de quelque chose que vous pouvez voir ou toucher. Vous…

Rencontrez le Docteur qui dirige le dernier centre contre la Polio d’Inde
L’hôpital Saint Stephen à New Delhi

Regardez le numéro du Time, « Optimistes » en réalité augmentée
Avec des fonctionnalités spéciales créées par Bill Gates et Bono

Ce qu’un travail artistique peut nous apprendre sur les représentations biaisées à l’égard des immigrés

 

Des retours contrastés des lecteurs du TIME.

« Félicitations pour avoir ouvert la voie dans votre numéro spécial « The optimists » en montrant qu’un magazine respecté et influent, peut lancer une tendance en publiant un numéro avec des nouvelles positives. Les lecteurs du monde entier ont besoin de savoir que nous avons progressé, que nous sauvons plus de vies d’enfants, que nous sortons plus de gens de la pauvreté et que nous soutenons un nouveau monde. Être positif et penser de l’avant, montrer ce qui peut être fait en mettant la vérité sur la table et mettre à l’honneur ceux qui la rendent réelle est un puissant élixir d’espoir et de changement. »
Gloria Dunn-Violin, NOVATO, CALIFORNIE

« Vous devez croire que vos lecteurs sont complètement ignorants du changement climatique. Il n’est fait aucune mention dans votre numéro des dommages causés par la surpopulation, de la dépendance aux énergies fossiles, des pratiques agricoles non-durables, de la pollution ni du gâchis. Continuez d’utiliser ces énergies fossiles, d’avoir des enfants, Mesdames et messieurs, et l’avenir sera rose et étincelant. Est-ce là le message que le Time essaie de défendre ? Comment les gens vont-ils pouvoir commencer à changer leurs modes de vie et leurs habitudes s’ils ne sont pas informés des conséquences du non changement ? Le point de basculement de la planète a été atteint, et nous sommes tous en grand besoin d’information pour  créer un futur vivable pour nos enfants. Nous avons besoin d’un journalisme responsable. »
Arrieta, VALBONNE, FRANCE

« En tant que lecteur fidèle de votre magazine depuis plus de 30 ans, je vous remercie pour votre inspirant et merveilleux numéro. Time devrait se concentrer plus souvent sur ce qui fonctionne et ceux qui en sont responsables : les entrepreneurs sociaux, les mouvements civiques, etc. Ce numéro m’a laissé profondément motivé pour agir pour plus de changement positif dans les années à venir. »
Denis Sabardine, VILLE D’AVRAY, FRANCE

« C’est l’édition la plus éclairante que j’ai lue depuis très, très longtemps, particulièrement la contribution de Bill et Melinda Gates. Comment pourrait-on persuader Bill de se présenter à la présidence avec le support de Melinda ? Quelle équipe. »
Derek Bevan, FORMBY, ANGLETERRE

« Bien que j’apprécie que les Gates et Warren Buffet aient une vue d’ensemble et soient satisfaits de leurs efforts, les Etats-Unis sont en déclin. Buffet a noté que la richesse des 400 américains les plus riches du classement Forbes avait été multipliée par 29 depuis 1982, mais que dans le même temps des millions de citoyens qui travaillent dur « sont restés coincés dans leur routine économique ». Je suis l’un d’entre eux. Nous sommes le peuple qui contribue par notre temps, nos compétences et notre éducation aux compagnies qui enrichissent les « 400 ». Les femmes aux États-Unis gagnent 80,5 centimes pour chaque dollar gagné par les hommes. Et seule l’Islande a rendu illégal le fait de payer davantage les hommes que les femmes pour le même travail. Qu’est-ce que Buffet et les Gates font de ces problèmes ? Toutes les femmes ont besoin d’être valorisées (soutenues ?), pas uniquement celles des pays en développement. Nous avons un misogyne à la maison blanche qui, comme vous l’avez fait remarquer, a fait  1950 déclarations fausses ou trompeuses en 347 jours d’investiture. Non, je ne suis pas optimiste. »
Chris Shaw, BURLINGAME, CALIFORNIA

« Imaginez à quel point j’étais excité en voyant le TIME dans ma boîte mail avec les mots « les optimistes » en couverture, et en fond un visage très heureux. Imaginez-vous à quel point j’étais impressionné d’apprendre qu’à Bill Gates avait été donnée cette opportunité de créer cette édition des « bonnes nouvelles ». Mais imaginez-vous à quel point j’étais mécontent de trouver, juste quelques pages dans le numéro, le rapport de Ian Bremer présentant un astucieux compte de 10 éléments  intitulé « L’ordre mondial s’effondre, et la démocratie libérale est menacée ». A l’avenir, les rédacteurs devraient discuter de certaines choses avec Bremmer, avant qu’un nouveau numéro pour les optimistes n’apparaisse dans nos boites aux lettres. »
Donald F. Smith, EGA, DENMARK