Category

Le Lab

« Hope is power » : The Guardian mise sur le journalisme d’espoir

By | Actu réseaux internationaux, Le Lab, Non classé, Société | No Comments

Le journal britannique The Guardian a une longue tradition de journalisme constructif. En 2012, il prenait position en faveur d’un journalisme « ouvert »- autrement dit « citoyen » ou « participatif »-afin de contrer, dit-il, la transformation de l’information en un simple produit de consommation. Pour Alan Rusbridger, alors rédacteur en chef, le journalisme ouvert est « un journalisme qui considère la publication comme le début du processus journalistique et non sa fin[1] ». Le projet The Upside s’inscrit dans cette stratégie éditoriale.

A l’été 2016, le Guardian lance une enquête pour faire la lumière sur les attentes de ses lecteurs. Plusieurs d’entre eux regrettent la tendance du journal, réputé pour son engagement militant, à voir le verre à moitié vide[2]. Pour y répondre, est créée la rubrique Half full (« à moitié plein ») qui, pour son lancement, invite les lecteurs à suggérer des idées de tendances, d’innovations ou de personnes remarquables via un formulaire. Pendant près de deux ans, le Guardian partage ainsi dans la rubrique des articles évoquant, par exemple, le projet ambitieux d’une ville chilienne pour s’adapter au vieillissement de sa population[3] ou l’histoire d’un pub du Yorkshire sauvé de la faillite par les habitants du village[4].

Une rubrique solutions conçue pour être éphémère… et qui dure, parce qu’elle fonctionne

Plus ambitieuse, la rubrique The Upside, qui prend sa suite, est le fruit d’un partenariat avec la fondation américaine Skoll, qui investit dans l’entrepreneuriat social[5]. Alors qu’elle devait à l’origine ne durer que six mois, la rubrique est toujours d’actualité, riche de près de 330 articles. Ceux-ci partent presque systématiquement d’exemples concrets d’initiatives locales dont l’intérêt est qu’elles sont reproductibles et non pas seulement égayantes. En plus de présenter une initiative donnée et de relayer la parole de ses instigateurs, les articles sont souvent étayés d’études et de données permettant de justifier de l’intérêt de l’initiative ou d’évaluer son efficacité.

Notons que la rubrique propose une catégorie d’articles consacrés à l’environnement. Les enjeux climatiques sont particulièrement exposés à un traitement catastrophiste, étant donné leur ampleur et la conscience grandissante de l’urgence d’agir. Un tel traitement pourrait cependant sembler contre-productif en cela qu’il crée un sentiment d’impuissance. Ainsi, en plus de sa campagne Keep it in the ground destinée à « désinvestir » les énergies fossiles, le Guardian a décidé de prendre les devants d’un traitement constructif du sujet climatique. Pour Alan Rusbridger, il s’agit d’une question politique et économique et non strictement scientifique. En cela, il est nécessaire de la traiter sous l’angle d’un journalisme citoyen et de solutions.

Du partage au passage à l’action : une question d’impact

Dans un article du 3 août 2019, le journaliste Mark Rice-Oxley tente un premier bilan des retombées de The Upside[6]. Après avoir réitéré l’intérêt du journalisme de solutions et de son impact, il donne une poignée d’exemples d’articles qui ont disposé leurs lecteurs à agir. Ainsi d’un article sur le Remakery, un repair café à Edinbourgh, partagé près de 100 000 fois sur les réseaux sociaux. Suite à sa parution, la propriétaire a été approchée par des individus partout dans le monde, souhaitant ouvrir une franchise dans leur propre pays[7]. De nombreux articles ont également éveillé la générosité des lecteurs et permis de lever des fonds, tels que celui portant sur une communauté exclusivement féminine en Syrie[8] ou un autre à propos d’un projet de plantation d’arbres au Bangladesh.

De plus, la newsletter hebdomadaire de The Upside a déjà attiré plus de 30 000 abonnés.

L’espoir, une valeur montante pour le journalisme ?

Fort de ce succès, le Guardian a lancé le 23 septembre dernier une campagne destinée notamment à recruter des lecteurs anglophones au-delà des frontières du Royaume-Uni. Intitulée Hope is power, la campagne espère délivrer le message que l’espoir, loin d’être béat, « […] consiste avant tout en la croyance en notre capacité à agir de concert pour que les choses changent »[9].

Un message partagé par Reporters d’Espoirs, qui célèbre cette année ses 15 ans d’actions au service du journalisme de solutions !

 

 

[1] WAN-IFRA. Open journalism, 2012.

[2] Mark Rice-Oxley. « Fed up with all the dreadful news out there? Then click here. » The Guardian, 1er juin 2016.

[3] Piotr Kozak. « Si, seniors: the Chilean city with grand plans to be the best place to grow old. » The Guardian, 13 novembre 2017.

[4] Rebecca Smithers. « Cheers! Pub saved by its customers rated best in the UK. » The Guardian, 3 mars 2017.

[5] The Guardian. « Guardian launches The Upside, a new series supported by the Skoll Foundation. » 12 février 2018.

[6] Mark Rice-Oxley. « The Upside series : ‘Our reporting generates change for the better’. » The Guardian, 3 août 2019.

[7] Kate Lyons. « Can we fix it? The repair cafés waging war on throwaway culture. » The Guardian, 15 mars 2018.

[8] Bethan McKernan. « ‘We are now free’ : Yazidis fleeing Isis start over in female-only commune. » The Guardian, 25 février 2019.

[9] Anna Bateson et al. « Butterfly effect : How the Guardian’s new brand campain is inspiring readers. » The Guardian, 12 octobre 2019.

Consultation citoyenne : Comment les médias peuvent-ils améliorer la société ?

By | agenda, L'actu de Reporters d'Espoirs, Le Lab, Société | No Comments

Pourquoi cette consultation ?

 

L’impact des médias est considérable, et le traitement de l’actualité détermine notre vision du monde, nos façons de penser et d’agir.
On reproche souvent aux médias d’accorder trop de place aux mauvaises nouvelles. Pourtant, ils peuvent aussi être force de changements positifs, en nous donnant de bonnes idées, en nous faisant découvrir des initiatives constructives, en nous donnant envie de nous engager.

 

Du 8 juillet au 20 septembre, Reporters d’Espoirs et Make.org, lancent, en partenariat avec France Info, La Voix du Nord, L’Obs, L’Express et La Croix, une grande consultation autour de la question “Comment les médias peuvent-ils améliorer la société ?”.

 

Dans cette période de questionnement démocratique, les citoyens doivent pouvoir se reconnaître dans l’information qu’ils reçoivent. Leur donner la parole pour faire entendre leurs attentes, c’est d’abord prendre acte d’une certaine défiance envers les médias, parfois justifiée, souvent faite d’amalgames et de caricatures.Envisager la façon dont la presse écrite, la radio, la télévision et les sites d’information peuvent mieux nous aider dans notre vie quotidienne, nous inspirer et nous donner envie d’agir, contribuer à relever les défis écologiques, à recréer du lien social et de l’espoir, c’est aussi renforcer la confiance entre les citoyens et les médias. Et c’est dans cet esprit constructif que nous invitons l’ensemble des Françaises et des Français à participer à cette grande consultation.

 

> Participer à la consultation

 

 

Les « bonnes nouvelles » de Reporters d’Espoirs sont désormais disponibles sur l’Assistant Google

By | agenda, L'actu de Reporters d'Espoirs, Le Lab, Société | No Comments

Reporters d’Espoirs s’associe à l’Assistant Google pour mettre à disposition dès aujourd’hui l’application « Donne-moi une bonne nouvelle »

Vous avez envie d’être inspiré, de connaitre les initiatives qui apportent des réponses à des problèmes écologiques, sociaux, économiques, créent du lien social, de l’emploi et du sens ? Dites simplement à votre Assistant Google “Ok Google, donne-moi une bonne nouvelle” et il partage aussitôt avec vous une initiative porteuse de solutions !

Cette nouvelle application est disponible depuis le 11 juin 2019, à l’initiative de Reporters d’Espoirs, l’ONG pionnière du journalisme de solutions, qui fête cette année son 15e anniversaire. Experte des contenus, elle mise également sur l’innovation numérique au service de la diffusion d’une information qui donne envie d’agir.

Pour cette application, Reporters d’Espoirs a mobilisé Sophie Jovillard, Hugo Travers et Frédérique Bedos, journalistes et influenceurs des médias, qui lui prêtent leur voix. En 30 secondes top chrono, ils vous résument chaque jour une initiative, l’enjeu auquel elle répond, et son impact. Ces initiatives sont issues d’articles de médias d’information – parmi lesquels Le Monde, Le Figaro, France Inter, franceinfo, Reporterre, Socialter, L’InfoDurable, PositivR, La Vie, RTL, La Croix, L’Obs, Challenges, The Conversation, L’Express, TF1 ou encore LCI – résumés par l’équipe de Reporters d’Espoirs qui déniche les meilleurs contenus et les résume.

Les utilisateurs de l’application sont systématiquement invités à se diriger vers le site du média-source pour découvrir l’article intégral.

L’application « Donne-moi une bonne nouvelle » est accessible à tous les utilisateurs de l’Assistant Google dès aujourd’hui.

 

Comment ça marche ?

Votre smartphone est sous Android : soit l’Assistant Google est déjà activé, soit vous devez l’activer

Votre smartphone est sous iOs/Iphone : téléchargez l’Assistant Google ici

Une fois que votre Assistant Google est installé et activé, demandez-lui simplement « OK Google donne moi une bonne nouvelle » et hop, ça doit fonctionner !

 

Google DNI : Reporters d’Espoirs lauréat !

By | L'actu de Reporters d'Espoirs, Le Lab, Partenaires institutionnels | No Comments

Le Fonds Google pour l’innovation digitale dans les médias (DNI) a dévoilé le 21 mars les lauréats de son 6e appel à projets. Reporters d’Espoirs est heureux de faire partie des 21 organisations françaises distinguées, parmi 103 projets dans 23 pays.

La Dépêche du Midi, Konbini, le Groupe Ebra, Courrier International, Paris Normandie, Challenges, La Croix… et Reporters d’Espoirs ! Le projet « SoJoHub » (« Hub du Journalisme de solutions ») porté par notre association a été sélectionné par Google DNI.

De quoi s’agit-il ? D’une plateforme numérique qui mettra à disposition des journalistes, analystes et professionnels des médias, des données, bases d’initiatives et de reportages, afin d’aider ceux qui souhaitent progresser dans la voie d’un journalisme plus constructif, à disposer d’outils nouveaux.

A suivre !

> L’info sur le site du Google DNI

22/03/2019. How Storytelling Can Help With Measuring Impact For Your Social Enterprise

By | Le Lab | No Comments

The impact for an organization could be social, environmental or economic and is linked back to the original mission statement of the social enterprise. It is therefore important to be clear on the value of the enterprise. Understanding, measuring and communicating impact is crucial to engage stakeholders, existing funders and customers, and to create new connections.

 

[…] Storytelling can be a very effective means of measuring impact qualitatively from the stakeholders. It fosters a sense of belonging and pride for the stakeholders in the value and purpose of the organization which will, in turn, result in higher SROI.

 

Lire l’article en entier

Publié sur Forbes par 

Creative Strategist, Social Entrepreneur, Mental Health Campaigner

14/2/2019 . A Hambourg pour la Conférence 2019 du journalisme constructif

By | agenda, Le Lab | No Comments

Sarah Michot, envoyée spéciale de Reporters d’Espoirs en Allemagne, participe jeudi 14 février 2019 à la conférence sur le journalisme constructif de Hambourg.  Après une première édition en 2018, la Hamburg Media School et NDR Info organisent cette nouvelle journée constituée de conférences et d’ateliers sur le journalisme constructif, à l’initiative de Claudia Spiewak (NDR Info, NDR Radio) et du Docteur Stephan Weichert (Hambourg Media School).

 

Au programme
10.00 – 10.15 Uhr
Welcome!
Claudia Spiewak (Programmchefin NDR Info und Chefredakteurin NDR Hörfunk, Hamburg) & Prof. Dr. Stephan Weichert (Akademischer Studiengangsleiter Digital Journalism und inhaltlicher Programmleiter Digital Journalism Fellowship, Hamburg Media School, Hamburg)

Key Notes
10.15 – 11.00 Uhr

Never Let a Crisis Go To Waste: The Surprising Spread of Solutions Journalism
Tina Rosenberg (New York Times, Solutions Journalism Network, New York/ USA)

11.15 – 12.00 Uhr
De bonnes nouvelles sont aussi des nouvelles intéressantes – le journalisme constructif dans la pratique
Oliver Reinhard (Stellv. Leiter Feuilleton, Sächsische Zeitung, Dresden)

12.00 – 12.45 Uhr
Confucius, ombre et lumière: qui veut envoyer, doit pouvoir écouter !
Ellen Schuster (Head of Digital Programming, Deutsche Welle, Bonn)

13.45 – 17.30
Ateliers

  • Le journalisme de solutions pas à pas, par Tina Rosenberg (Auteur, New York Times, cofondatrice du SJN, New York / États-Unis)
  • Dis-moi où sont les miettes: recherche de sujets et identification pour constructivistes, Oliver Reinhard (directeur adjoint de Feuilleton, Dresde)
  • Développer et ancrer des sujets constructifs, dynamiser le travail éditorial, par le Dr. Christian Sauer (coaching et formation pour professionnels des médias, Hambourg) & Ulf Grüner (formation en ligne pour la radio et la télévision suisses)
  • Comment les approches constructives de l’interview conduisent à des réponses plus originales et à des interviews plus intéressantes par Marina Riester (Formatrice en médiation, chargée de cours à l’Université des Arts de Berlin) & Elke Sandtner (Rédactrice en chef à DW News)
  • Les meilleures pratiques en matière de journaux télévisés par Marcus Bornheim (Rédacteur en chef adjoint, ARD-aktuell)
  • Les meilleures pratiques de NDR: le podcast « Perspectives », par Birgit Langhammer (Journaliste, NDR) et Jenny Roth (Rédactrice,  NDR)
  • Les discours de haine sur le net – Promouvoir et contrôler un dialogue constructif
    Dr. Stephan Weichert (Akademischer Studiengangleiter Digital Journalism und inhaltlicher Programmleiter Digital Journalism Fellowship, Hamburg Media School, Hamburg) & Dr. Leif Kramp (Forschungskoordinator des Zentrums für Medien-, Kommunikations- und Informationsforschung (ZeMKI) der Universität Bremen, Bremen)
  • Voir le monde avec les deux yeux. Exemples et expériences de la télévision, de la radio et des médias sociaux
    Ellen Schuster (Head Digital Programming Deutsche Welle, Bonn)

17.40 – 18.00 Uhr
Débriefing –
Speed dating avec 10 participants à l’atelier

Conférence animée par Adrian Feuerbacher (Responsable de l’information à NDR Info).

> Informations (en allemand) sur le site de Hambourg Media School

> Inscription

1/02/2019 . Reporters d’Espoirs en dialogue à Lourdes avec la Fédération des médias catholiques

By | agenda, Le Lab | No Comments

Gilles Vanderpooten, directeur de Reporters d’Espoirs, est invité des 23èmes Journées Internationales Saint François de Sales, qui se tiennent à Lourdes les 30 et 31 janvier et 1er février 2019. Il parlera de journalisme constructif aux côtés du journaliste italien Michele Zanzucchi.

Ces journées coordonnées par François Ernenwein, rédacteur en chef et grand reporter à La Croix, est à l’initiative notamment de la Fédération des médias catholiques. Elle est placée cette année sous le signe de « Journalisme et convictions ».

> Découvrir le programme de l’événement

 

4/12/2018 : « Changer l’info, impacter le monde : quels outils pour les journalistes et les médias ? » Dernières places pour l’atelier Reporters d’Espoirs à Nextdoor Issy-les-Moulineaux

By | agenda, L'actu de Reporters d'Espoirs, Le Lab | No Comments

Reporters d’Espoirs vous invite le mardi 4 décembre à 18h à Nextdoor Issy-les-Moulineaux à l’événement « Changer l’info, impacter le monde » :

Renforcer le lien avec les audiences, répondre aux demandes nouvelles du public : quels outils pour les journalistes et médias ?

Les citoyens demandent aux médias, et plus particulièrement aux journalistes, de ne plus se contenter de traiter des malheurs du monde. Et de témoigner, aussi, de réponses concrètes, de prise d’initiative, de perspectives. A l’heure du 3.0, ils exigent aussi une information moins descendante.
Comment répondre à cette double aspiration des audiences à avoir des médias plus participatifs et orientés ‘solutions’ ?
Quels outils permettent d’appréhender les demandes nouvelles des audiences, et de proposer des interactions nouvelles ?

La soirée se déroulera en 2 temps :

Introduction et animation par Gilles Vanderpooten, directeur de Reporters d’Espoirs

  1. Présentation de deux études réalisées par Reporters d’Espoirs,
    par Anais Dedieu, chargée d’études au Lab Reporters d’Espoirs
  2. Table ronde : « Renforcer le lien avec les audiences, répondre aux demandes nouvelles du public : quels outils pour les médias ? » (30 mn)
  • Cyrille Frank, directeur de l’ESJ Pro Medias Paris. Fondateur de Mediaculture.fr et des Eclaireursdelacom.fr
  • Sanjay d’Humières, fondateur de RTCX
  • Amina-Mathilde N’Diaye, de Make.org
  • Eric Scherer, directeur de la Prospective à France Télévision
  • Mariette Darrigrand, sémiologue, spécialiste du discours médiatique, chroniqueuse à France Culture, Le secret des sources

Un temps de questions-réponses aura lieu avec le public.

30/11/2018 : « Médias et vérité », Reporters d’Espoirs à la rencontre de 188 lycéens de Villefranche-sur-Saône

By | agenda, L'actu de Reporters d'Espoirs, Le Lab | No Comments

Reporters d’Espoirs est invité dans le cadre d’un atelier sur le thème de « Médias et vérité » auprès des élèves de terminale du Lycée Notre Dame de Mongré (Villefranche-sur-Saône), le vendredi 30 novembre.

Amener les jeunes à réfléchir sur leur rapport à l’information et à exercer leur esprit critique face à toute l’information qu’ils peuvent lire, entendre et voir, voici le but de cette expérience auquel participe Reporters d’Espoirs aux cotés de journalistes et experts.

À l’ère des « fake news », dépêches en continu et sources multiples d’information, comment s’y retrouver ? Comment se faire son avis ?
Pour le journaliste, quelles évolutions du métier ?

Quelles méthodes de travail pour assurer la fiabilité de l’information ?

Anaïs Dedieu interviendra auprès de 188 élèves pour les sensibiliser au journalisme de solutions. Elle leur expliquera pourquoi le relai d’initiatives innovantes et constructives par les médias, dans les domaines économiques, sociaux et environnementaux, peut susciter l’envie d’agir auprès du plus grand nombre.

À travers cette expérience, les étudiants seront invités à tester leur esprit critique et à réfléchir aux attentes qu’ils ont envers des médias.

La presse face au numérique : quelle place pour l’engagement ? Mercredi 30 mai 2018

By | agenda, Le Lab, Partenaires institutionnels | No Comments

Pour la sortie du 50ème numéro d’Essentiel Santé Magazine réalisé en coopération avec Reporters d’Espoirs, Joseph Deniaud, président de l’Union Harmonie Mutuelles et François Rosso, président du comité éditorial organisent au Conseil  économique, social et environnemental  (9, place dIéna – Paris 16) une table ronde : La presse face au numérique : quelle place pour l’engagement ?

François Siegel, (We Demain), Aurélien Preud’homme (Viavoice), Christophe Leroux (Ligue contre le cancer), Florian Meyer (CFDT), Denis Vannier (Ouest Médialab) … participeront, entre autres, à ce débat prospectif.

Stéphane Junique, président d’Harmonie Mutuelle et vice-président de la Fédération nationale de la Mutualité Française, interviendra en clôture de cette rencontre.

Inscription : essentielsantemagazine@harmonie-mutuelles.fr