Category

Société

« Hope is power » : The Guardian mise sur le journalisme d’espoir

By | Actu réseaux internationaux, Le Lab, Non classé, Société | No Comments

Le journal britannique The Guardian a une longue tradition de journalisme constructif. En 2012, il prenait position en faveur d’un journalisme « ouvert »- autrement dit « citoyen » ou « participatif »-afin de contrer, dit-il, la transformation de l’information en un simple produit de consommation. Pour Alan Rusbridger, alors rédacteur en chef, le journalisme ouvert est « un journalisme qui considère la publication comme le début du processus journalistique et non sa fin[1] ». Le projet The Upside s’inscrit dans cette stratégie éditoriale.

A l’été 2016, le Guardian lance une enquête pour faire la lumière sur les attentes de ses lecteurs. Plusieurs d’entre eux regrettent la tendance du journal, réputé pour son engagement militant, à voir le verre à moitié vide[2]. Pour y répondre, est créée la rubrique Half full (« à moitié plein ») qui, pour son lancement, invite les lecteurs à suggérer des idées de tendances, d’innovations ou de personnes remarquables via un formulaire. Pendant près de deux ans, le Guardian partage ainsi dans la rubrique des articles évoquant, par exemple, le projet ambitieux d’une ville chilienne pour s’adapter au vieillissement de sa population[3] ou l’histoire d’un pub du Yorkshire sauvé de la faillite par les habitants du village[4].

Une rubrique solutions conçue pour être éphémère… et qui dure, parce qu’elle fonctionne

Plus ambitieuse, la rubrique The Upside, qui prend sa suite, est le fruit d’un partenariat avec la fondation américaine Skoll, qui investit dans l’entrepreneuriat social[5]. Alors qu’elle devait à l’origine ne durer que six mois, la rubrique est toujours d’actualité, riche de près de 330 articles. Ceux-ci partent presque systématiquement d’exemples concrets d’initiatives locales dont l’intérêt est qu’elles sont reproductibles et non pas seulement égayantes. En plus de présenter une initiative donnée et de relayer la parole de ses instigateurs, les articles sont souvent étayés d’études et de données permettant de justifier de l’intérêt de l’initiative ou d’évaluer son efficacité.

Notons que la rubrique propose une catégorie d’articles consacrés à l’environnement. Les enjeux climatiques sont particulièrement exposés à un traitement catastrophiste, étant donné leur ampleur et la conscience grandissante de l’urgence d’agir. Un tel traitement pourrait cependant sembler contre-productif en cela qu’il crée un sentiment d’impuissance. Ainsi, en plus de sa campagne Keep it in the ground destinée à « désinvestir » les énergies fossiles, le Guardian a décidé de prendre les devants d’un traitement constructif du sujet climatique. Pour Alan Rusbridger, il s’agit d’une question politique et économique et non strictement scientifique. En cela, il est nécessaire de la traiter sous l’angle d’un journalisme citoyen et de solutions.

Du partage au passage à l’action : une question d’impact

Dans un article du 3 août 2019, le journaliste Mark Rice-Oxley tente un premier bilan des retombées de The Upside[6]. Après avoir réitéré l’intérêt du journalisme de solutions et de son impact, il donne une poignée d’exemples d’articles qui ont disposé leurs lecteurs à agir. Ainsi d’un article sur le Remakery, un repair café à Edinbourgh, partagé près de 100 000 fois sur les réseaux sociaux. Suite à sa parution, la propriétaire a été approchée par des individus partout dans le monde, souhaitant ouvrir une franchise dans leur propre pays[7]. De nombreux articles ont également éveillé la générosité des lecteurs et permis de lever des fonds, tels que celui portant sur une communauté exclusivement féminine en Syrie[8] ou un autre à propos d’un projet de plantation d’arbres au Bangladesh.

De plus, la newsletter hebdomadaire de The Upside a déjà attiré plus de 30 000 abonnés.

L’espoir, une valeur montante pour le journalisme ?

Fort de ce succès, le Guardian a lancé le 23 septembre dernier une campagne destinée notamment à recruter des lecteurs anglophones au-delà des frontières du Royaume-Uni. Intitulée Hope is power, la campagne espère délivrer le message que l’espoir, loin d’être béat, « […] consiste avant tout en la croyance en notre capacité à agir de concert pour que les choses changent »[9].

Un message partagé par Reporters d’Espoirs, qui célèbre cette année ses 15 ans d’actions au service du journalisme de solutions !

[1] WAN-IFRA. Open journalism, 2012.

[2] Mark Rice-Oxley. « Fed up with all the dreadful news out there? Then click here. » The Guardian, 1er juin 2016.

[3] Piotr Kozak. « Si, seniors: the Chilean city with grand plans to be the best place to grow old. » The Guardian, 13 novembre 2017.

[4] Rebecca Smithers. « Cheers! Pub saved by its customers rated best in the UK. » The Guardian, 3 mars 2017.

[5] The Guardian. « Guardian launches The Upside, a new series supported by the Skoll Foundation. » 12 février 2018.

[6] Mark Rice-Oxley. « The Upside series : ‘Our reporting generates change for the better’. » The Guardian, 3 août 2019.

[7] Kate Lyons. « Can we fix it? The repair cafés waging war on throwaway culture. » The Guardian, 15 mars 2018.

[8] Bethan McKernan. « ‘We are now free’ : Yazidis fleeing Isis start over in female-only commune. » The Guardian, 25 février 2019.

[9] Anna Bateson et al. « Butterfly effect : How the Guardian’s new brand campain is inspiring readers. » The Guardian, 12 octobre 2019.

Economie | Le bonheur comme outil de performance au travail

By | FDS en régions, FDS2019, FRSOL, Partenaires médias, Société | No Comments

En Isère, la communauté de commune des Vals du Dauphiné, des entreprises privées du secteur ainsi que la sous-préfecture de La Tour-du-Pin mènent de concert le projet « Liberté ». Il s’agit d’un laboratoire qui vise à accroître le bien-être au travail, afin de rendre le territoire plus attrayant, à travers des conférences et des ateliers à destination de plusieurs responsables de sociétés. Les explications de Fany Allarousse, directrice générale des services de la communauté de communes des Vals du Dauphiné

> Ecouter le podcast : Economie | Le bonheur comme outil de performance au travail

Mon voisin, ce héros : 10 personnes qui vous donneront envie de vous bouger

By | FDS2019, FRSOL, Partenaires médias, Société | No Comments

Rien ne les y prédisposait ; ils n’y étaient pas obligés, n’avaient aucune contrainte, n’en retirent aucun avantage personnel. Et pourtant… ils n’hésitent pas : ils agissent, ils s’activent, ils s’engagent pour le bien d’autrui. A l’occasion de l’opération « La France des solutions », initiée par Reporters d’Espoirs, « L’Obs » a décidé de mettre en avant ces femmes et ces hommes, de tous âges et de tous milieux, qui prennent des initiatives inspirantes.

La plupart ne sont ni militants, ni politiques, ni religieux. Ils ne rêvent pas de grand soir, ne donnent pas de leçons, mais posent un regard lucide sur la société telle qu’elle va – ou plutôt ne va pas. Ils expriment tout simplement leur part d’humanité, en essayant de « rendre le monde meilleur ». De façon totalement désintéressée. Nous rendons ici hommage à dix d’entre eux, en souhaitant que ces exemples fassent de nombreux émules. Portraits.

> Lire la suite de l’article : Mon voisin, ce héros : 10 personnes qui vous donneront envie de vous bouger

Des protections hygiéniques gratuites pendant un an ? Une sénatrice veut tester | HuffPost Life

By | FDS2019, FRSOL, Société | No Comments

SANTÉ – Les tampons et serviettes hygiéniques, gratuits pendant un an? La sénatrice LREM Patricia Schillinger a recommandé ce jeudi 17 octobre d’expérimenter la gratuité des protections périodiques pour lutter contre le “fléau” de la précarité menstruelle qui touche les femmes précaires, incarcérées et de nombreuses collégiennes et étudiantes.

> Lire la suite de l’article : Des protections hygiéniques gratuites pendant un an ? Une sénatrice veut tester | HuffPost Life

Des solutions dans la région pour donner l’envie d’agir

By | FDS en régions, FDS2019, FRSOL, Société | No Comments

Des solutions dans la région pour donner l’envie d’agir

En repérant et valorisant les initiatives innovantes, constructives et impactantes dans les domaines économiques, sociaux et environnementaux, les journalistes favorisent leur essaimage. De ce constat est née Reporters d’espoirs, association reconnue d’intérêt général. Depuis 2003, elle identifie les initiatives porteuses de solutions et les «acteurs d’espoirs» qui…

> Lire la suite de l’article : Des solutions dans la région pour donner l’envie d’agir

Dans l’asso où l’on tchatte avec des victimes de violences conjugales – NEON

By | FDS2019, FRSOL, Partenaires médias, Société | No Comments

Bonjour.

“Mon mari passe son temps à me parler mal lorsqu’il boit, et je ne sais plus quoi penser ou faire”

Le message anonyme vient d’apparaître sur la fenêtre de tchat. Premier réflexe de Louise Delavier, de l’autre côté du clavier : elle demande le nom, l’âge et le département de son interlocutrice. L’échange peut débuter. A l’association En Avant Toute(s), qui lutte principalement contre les violences au sein du couple, les femmes en quête de soutien ne trouvent pas seulement une oreille mais une discrète fenêtre de discussion en ligne. Elle s’évapore dès que l’onglet est fermé ; impossible pour un compagnon fouineur d’exhumer l’échange écrit.

La cible de l’asso : les jeunes. « Ces filles qui viennent sur le tchat…

> Lire la suite de l’article : Dans l’asso où l’on tchatte avec des victimes de violences conjugales – NEON

Comment des bouts de chambre à air peuvent remédier à l’obésité ! | Marcelle

By | FDS en régions, FDS2019, FRSOL, Partenaires médias, Société | No Comments

Un ex-prof de sport et athlète international a trouvé, à Nice, un moyen original et ludique pour faire bouger les enfants et lutter contre l’obésité, en douceur : le pitchak. Un jeu traditionnel méditerranéen constitué de bouts de chambres à air de vélo recyclées. Une solution durable, ludique et bonne pour la santé.

Dans sa maison familiale sur les hauteurs de Nice, dans ce qui lui sert de bureau et de salle de réception, Serge Gabrielich se lève d’un coup. Il prend sur la table l’un des pitchaks, pousse la chaise et commence à jongler avec les mains, puis avec les pieds. Il alterne d’une jambe à l’autre avec une étonnante facilité. À le voir, aussi à l’aise, avec les bouts de caoutchouc noir, on se dit que ça doit être facile. D’ailleurs Serge nous tend…

> Lire la suite de l’article : Comment des bouts de chambre à air peuvent remédier à l’obésité ! | Marcelle

Cités marseillaises : la seconde vie des encombrants | Marcelle

By | FDS en régions, FDS2019, FRSOL, Partenaires médias, Société | No Comments

Recyclo’Bus a ouvert ses portes en plein cœur de Frais Vallon, une cité du nord de Marseille. Véritable caverne d’Ali Baba, on y trouve des objets du quotidien et des vêtements d’ordinaire destinés à la déchetterie, vendus à petits prix. Ce sont des salariés en insertion issus des quartiers prioritaires qui gèrent cette ressourcerie.

Vaisselle à 50 centimes la pièce, vêtements à un ou deux euros, table à manger à 20 euros, livres, jouets pour enfants, meubles, canapés, chaussures, accessoires et j’en passe. On trouve monts et merveilles à la ressourcerie de Frais Vallon. Et à des prix imbattables. « L’enjeu pour nous n’est pas économique. Cette boutique est avant tout un service », précise Jean-Michel Le Mons, directeur de la Régie Service 13 (RS13). Cette association assure depuis…

> Lire la suite : Cités marseillaises : la seconde vie des encombrants | Marcelle

Les Banques Alimentaires, 35 ans de lutte contre le gaspillage alimentaire

By | FDS2019, FRSOL, Partenaires médias, Société | No Comments

Selon un rapport publié en 2018 par l’Insee et le Ministère de l’Agriculture, 3 900 000 personnes ont eu recours à l’aide alimentaire. Des solutions existent comme les Banques Alimentaires.

En 2018, 10 millions de tonnes d’aliments consommables sont parties à la poubelle. Un chiffre alarmant alors que l’on sait que 4 millions de personnes en recours à l’aide alimentaire. Des associations tentent quotidiennement d’inverser la tendance comme les Banques Alimentaires qui célèbrent cette année leur 35ème anniversaire. Une Fédération nationale qui lutte à la fois contre la précarité et contre le gaspillage alimentaire.

> Ecouter le podcast : Les Banques Alimentaires, 35 ans de lutte contre le gaspillage alimentaire