Et si on recyclait nos balles de tennis ?

Quatorze millions de balles de tennis sont utilisées chaque année, en France. Rien qu’au tournoi de Roland-Garros, il s’en écoule plus de 60 000 en quinze jours. Il faut des milliers d’années pour qu’une balle se dégrade quand sa durée de jeu est d’un ou deux ans au maximum. Après, direction poubelle ! Plutôt que de les jeter, pourquoi ne pas les recycler ?

L’idée

La Fédération française de tennis (FFT) a longtemps planché sur le sujet : ce sport est classé cinquième parmi les plus polluants, derrière le ski, les sports moteurs, le tir et le golf.

Après des tests et des études de faisabilité, l’opération « Balle jaune » a été lancée officiellement il y a deux ans. Le projet se veut écologique, durable et solidaire.

Il s’agit de collecter les balles usagées auprès des clubs puis de les valoriser en les transformant en sols sportifs à l’usage des personnes handicapées, notamment. Ces tapis de jeu sont offerts par les ligues régionales de tennis à des associations caritatives locales.

L’équation est simple : 40 000 balles collectées permettent de produire 100 m2 de revêtement.

Lire la suite de l’article sur le site de Rue89

En savoir plus sur les Passages à l’acte

Postez un commentaire