JE PRATIQUE L’ABATTAGE A LA FERME – Le 1

PAR STÉPHANE DINARD
Éleveur bio de bovins et de cochons en Dordogne, il a fondé en 2015 le collectif « Quand l’abattoir vient à la ferme » avec Jocelyne Porcher, directrice de recherche à l’INRA.

Pour moi, l’élevage industriel est la première des maltraitances. Les animaux ne sont pas faits pour vivre enfermés dans des cages ou des boxes, ni pour manger uniquement de la farine ! Une poule a besoin de gratter le sol, un cochon de le fouiller avec son groin. C’est inscrit en eux. Quant aux vaches, l’herbe est leur alimentation de base.

Ma responsabilité consiste à apporter à mes animaux tout ce dont ils ont besoin. J’élève des bovins de races rustiques. Chacun a son caractère, certains ont des noms… Ils se nourrissent d’herbe, sauf l’hiver, et passent toute l’année dehors, avec un accès libre à l’étable. Je possède également une quarantaine de cochons, élevés en plein air. Je passe du temps avec mes animaux tous les jours, pour vérifier que tout se passe bien.

Le choix que j’ai fait pour l’abattage correspond à ce même souci de bien-être…

> Lire la suite de l’article : JE PRATIQUE L’ABATTAGE A LA FERME – Le 1

Postez un commentaire