Reporters d’Espoirs rassemble 50 médias ce lundi 12 octobre dans une grande opération de « journalisme de solutions ». Mais au fait, de quoi s’agit-il ?

Communiqué dimanche 11 octobre 2020

Mémona Hintermann, Isabelle Giordano, Christophe Agnus, Gilles Vanderpooten, les professionnels des médias, personnalités engagées et membres de Reporters d’Espoirs sont à la disposition des journalistes pour répondre à leurs questions, interrogations, sur le journalisme de solutions et l’opération « 24h pour La France des solutions » qui rassemble plus de 50 médias ce lundi 12 octobre 2020.

 

Depuis 2004, Reporters d’Espoirs est l’association reconnue d’intérêt général qui structure et diffuse la méthode du journalisme de solutions

Il y a 16 ans, l’ONG Reporters d’Espoirs lançait le « journalisme de solutions ». Une démarche qu’elle a analysée, documentée, structurée, et qui a depuis fait mouvement en France et dans le monde. Loin de l’idée d’un journalisme « gentillet, naïf ou positif » qui a pu être entretenue un temps, c’est bien une méthode dont se revendique aujourd’hui un nombre croissant de journalistes et professionnels de l’information. Elle apparait d’autant plus incontournable dans la période d’incertitude que nous traversons.
Identifier des réponses concrètes à des problèmes économiques, sociaux, écologiques ; les diffuser tout en portant un regard journalistique critique sur des « solutions » parfois autoproclamées, n’est plus une idée, un concept, ou une hypothèse : c’est une réalité et une nécessité.

 

L’écosystème médiatique rassemblé autour d’une idée simple : l’information et les médias peuvent diffuser la connaissance d’initiatives qui inspirent et ont un impact concret et bénéfique, tout en restant fidèles à leur principe fondateur : les analystes critiques du monde dans sa complexité.

Journalistes de médias locaux régionaux et nationaux, reporters de terrains de guerres et de conflits, personnalités du monde des médias, psychologues, médecins, sociologues et historiens des médias… Nombreux sont les acteurs et observateurs des médias à s’accorder sur la nécessité et les bénéfices « d’offrir aux citoyens une information qui leur permette de reprendre le pouvoir sur les événements » ; « des outils de résilience » ; « des pistes pour comprendre et pour agir » ; « de donner à voir la reconstruction après la destruction », ou encore des « récits pour se projeter au-delà du spectacle de l’immédiat et de la catastrophe ».

Reporters d’Espoirs les rassemble régulièrement dans ses événements, ateliers, jurys, groupes de travail, et leur donne la parole notamment dans « Imaginer le monde de demain. Le rôle positif des médias », livre paru aux éditions Actes Sud en juillet dernier, sous la plume de Gilles Vanderpooten, directeur général de l’ONG, avec la postface d’Eric Fottorino, qui fait le point sur les expériences, cas d’études, succès et échecs en France et à l’étranger.

Au-delà de la nécessité pour l’écosystème médiatique et journalistique –dans lequel seuls 26% des Français disent avoir confiance[1]– de regagner l’estime des citoyens, le journalisme de solutions apparait comme une réponse à la demande de plus en plus explicite des citoyens : « 32 % des personnes disent éviter les actualités, invoquant en premier lieu l’impact négatif sur leur humeur (58 %) et le sentiment d’impuissance qu’elles éprouvent (40%) »[2] ; « 82 % des Français veulent que les médias rendent davantage compte des initiatives positives »[3].

« Mettre la plume dans la plaie comme le disait Albert Londres dont nous nous réclamons tous, tout en contribuant à « penser et panser les plaies », telle est la mission du journalisme de solutions que nous défendons avec Reporters d’Espoirs » explique Christophe Agnus, président de l’association

Prix, Lab, France des solutions : Reporters d’Espoirs porte un programme de 3 actions concrètes et réflexives au service de l’information des citoyens et de ceux qui la produisent

Pour répondre au défi, Reporters d’Espoirs a depuis 16 ans mis en œuvre une série d’actions ambitieuses, au service à la fois des journalistes, des médias et des citoyens.

Son programme est aujourd’hui structuré autour de 3 ambitions et actions :

  1. Analyser et renforcer l’impact de médias : Le Lab Reporters d’Espoirs.Le Lab structure la démarche du journalisme de solutions en réalisant :
  • études (dernière en date : « Comment les médias traitent du climat ? » présentée en juillet),
  • ateliers (sur le journalisme de solutions avec la sémiologue Mariette Darrigrand, le psychologue Serge Tisseron ou l’expert du digital Benoît Raphael ; ou sur le climat avec la scientifique du GIEC Valérie Masson-Delmotte, la sociologue Isabelle Veyrat-Masson)
  • outils numériques: après avoir innové sur l’Assistant Google en développant une application utilisée par 60 000 citoyens qui reçoivent chaque jour une dose d’initiatives constructives, Reporters d’Espoirs développe son « HUB », plateforme de valorisation de reportages et de sourcing d’initiatives pour les journalistes – il sera officiellement présentée en novembre 2020.
  1. Mettre à l’honneur les journalistes et innovateurs des médias : parce qu’ils sont indispensables à notre démocratie, parce qu’ils sont la voix des sans-voix, parce que la puissance de démultiplication du « quatrième pouvoir » influence et met en mouvement la société, parce que l’utilité sociétale est leur fondement, Reporters d’Espoirs, ONG de journalistes et d’information, est au service des journalistes et d’une information exigeante et de qualité qui éclaire et rend plus forts et résilients les citoyens.
    Le Prix Reporters d’Espoirs a ainsi valorisé depuis 16 ans, à travers 10 éditions, plus de 100 journalistes lauréats dont le travail a pu être mis en lumière, gagner en crédibilité au sein même des rédactions, et créé une émulation constructive.
  2. Diffuser la connaissance d’initiatives crédibles pour inspirer et engager les citoyens : c’est l’ambition de La France des solutions depuis 8 ans, qui a rassemblé physiquement plus de 3500 acteurs de solutions, journalistes et influenceurs ; et touché jusqu’à 25 millions de personnes en audience cumulée…Ambition renouvelée dans un format inédit avec les « 24h pour La France des solutions » qui se tiennent ce lundi 12 octobre au cœur de 50 médias de France toute la journée, et à 21H pour une émission inédite sur www.reportersdespoirs.org !

 


Programme de la journée et de l’émission :
www.reportersdespoirs.org / www.francedessolutions.fr


Pour aller plus loin :

  • A suivre demain : un communiqué sur le programme et les 50 médias engagés dans l’opération « 24h pour La France des solutions »
  • Un « Kit média » (dossier de presse, visuels) est à disposition ici

 

POUR CONTACTER REPORTERS D’ESPOIRS :

Etienne Hidier, Chargé de relations médias
07 83 75 64 38  –  eh@reportersdespoirs.org

Gilles Vanderpooten, Directeur général
01 42 65 20 94  –  gv@reportersdespoirs.org

www.reportersdespoirs.org

[1] Ipsos MORI Veracity Index, Trust in Professions.

[2] Etude Reuters Institute, réalisée sur un échantillon de 75 000 personnes interrogées dans 38 pays.

[3] D’après l’enquête Radio France – France Télévisions menée auprès de 127 000 personnes “Ma télé et ma radio demain, les résultats !”,

radiofrance.fr, 6 février 2019.

Postez un commentaire