« LA CONCURRENCE ENTRE L’HOMME ET L’IA N’A PAS VRAIMENT DE SENS » – Le 1

ENTRETIEN AVEC CÉDRIC VILLANI
Mathématicien et député. Récipiendaire en 2010 de la médaille Fields, l’ancien président de l’Institut Henri-Poincaré a fait son entrée à l’Assemblée nationale en juin dernier, sous les couleurs de La République en marche. Il est, depuis septembre, chargé par le gouvernement d’une mission sur l’intelligence artificielle et remettra son rapport en mars.

Que recouvre l’idée d’intelligence artificielle (IA) ?
L’intelligence artificielle est une dénomination à la fois floue et évolutive. Si Alan Turing est souvent considéré comme le père de l’IA, le terme n’apparaît qu’en 1956, deux ans après sa mort, avec les programmes de recherche des informaticiens John McCarthy et Marvin Lee Minsky. À l’époque, le projet d’intelligence artificielle était de reproduire, ou d’imiter, en termes algorithmiques, le fonctionnement de la pensée humaine. Avec le temps, ce projet a évolué de façon considérable, et l’enjeu n’a plus été de reproduire l’intelligence humaine – problème d’ailleurs éminemment plus complexe que ce qu’on pouvait imaginer dans les années 1950 –, mais de répondre à des soucis d’usage et d’efficacité. Aujourd’hui…

> Lire la suite de l’article : « LA CONCURRENCE ENTRE L’HOMME ET L’IA N’A PAS VRAIMENT DE SENS » – Le 1

Postez un commentaire