Le Green Up Film Festival : une visibilité décuplée pour les alternatives écologiques !

Reporters d’Espoirs a embarqué à bord de la 3ème édition du Green Up Film Festival,  qui a lieu en ce moment et ce jusqu’au 15 avril 2015, l’occasion cette semaine de vous en présenter les raisons et puis, qui sait, de vous insuffler peut-être l’envie d’en faire de même.

1ère raison : un festival de documentaires sur les enjeux écologiques résolument constructifs

Accélération du temps jusqu’à l’oppression des corps ? Artificialisation galopante des sols due à l’étalement urbain ? Erosion de la biodiversité sauvage et cultivée ? Raréfaction des terres arables du fait de l’intensification de l’agriculture et de l’élevage ? Industries minières polluantes et créatrices d’inégalités environnementales ? 7ème « continent » de déchets plastiques au large du Pacifique ? Obsolescence programmée ? Conséquences sociales et environnementales dévastatrices du mode de vie « discount » et de sa course au prix le plus bas ?

Oui … mais pas que !

Nous connaissions la force du documentaire pour témoigner des symptômes des crises sociales et écologiques actuelles et pour nous en détricoter les causes. Dans ce festival, les documentaristes s’illustrent aussi et avant tout dans l’art de faire parvenir aux spectateurs les pistes qui s’offrent à eux – à nous – pour transformer notre mode d’habiter sur la Terre en vue de le rendre pérenne et respectueux de ses éléments constitutifs, hommes y compris. C’est, en effet, tout le dessein de ce festival, organisé à l’initiative d’une association belge « Wake Up ! » depuis 2013, que de sensibiliser le public aux enjeux écologiques sans qu’il ne se sente dépassé et impuissant face à l’immensité des problématiques en jeu. Le pari : dévoiler, par l’image et le son, et promouvoir, par le festival, les initiatives individuelles et collectives qui défrichent, aux quatre coins du monde, de nouveaux chemins, écologiques et solidaires, pour réorienter nos sociétés.

2ème raison : un festival dont vous choisissez la sélection officielle

Enfin, en guise de nouveaux chemins, le festival propose plus qu’il n’impose. L’équipe organisatrice s’est chargée d’une présélection de 24 documentaires parmi les meilleures réalisations francophones et étrangères ayant marqué ces dernières années, mais c’est aux internautes qu’il revient de choisir la programmation définitive du festival à partir d’un aperçu de la bande-annonce de chaque film.

Vous avez ainsi jusqu’au 31 mars pour élire la bande-annonce qui aura captivé le plus votre attention, suscité votre curiosité et votre envie de voir le film partager aux yeux et à l’esprit de tous. Principe démocratique majoritaire oblige, la sélection officielle représentera les 7 films ayant recueilli le plus large nombre de votes, soit un par thématique :  Prise de conscience, Biodiversité, Agriculture & Alimentation, Déchets & Pollution, Eau, Economie, Energie.

Pédagogique, poétique, humoristique ou d’anticipation, il y en a vraiment pour tous les goûts. Pour en juger par vous-même, visionner les bandes-annonces et participer à la programmation, c’est par ici.

3ème raison : un festival accessible à tous

Toutefois, pour tous ceux qui arrivent après la clôture du scrutin, pas d’inquiétude ! Vous êtes également conviés à la suite du festival : la projection des heureux élus !

Et pour cause. Voulant justement élargir l’accès, pour ce type de manifestations, à un public ne résidant pas exclusivement dans les grandes agglomérations ou ne bénéficiant pas d’horaires aisément flexibles, les organisateurs du festival ont pris le parti du numérique et de la gratuité. Aussi, du 1er avril au 15 avril, où que vous soyez et à quelque heure du jour et de la nuit qui vous sied le mieux, vous pourrez visionner en ligne et gratuitement les films de la sélection officielle et égayer d’alternatives écologiques les journées pluvieuses de ce début de l’hiver de printemps.

C’est ici d’ailleurs l’occasion d’un second tour électoral : les internautes sont rappelés aux urnes pour décerner le « Prix du Public » au documentaire qui l’aura emporté dans leur cœur.

4ème raison : un festival conçu comme passerelle entre la prise de conscience et l’action

Alors que le festival a déjà vocation à mettre en lumière des actions incarnant la transition écologique en marche dans nos sociétés et mise sur le documentaire comme format à même de susciter, chez les spectateurs, l’envie de s’engager à leur tour dans cette dynamique transformatrice, l’équipe organisatrice a décidé de pousser un cran plus loin la stimulation du lien de cause à effet entre sensibilisation et action en créant une plateforme d’informations qui compile, autour des 7 grandes thématiques traitées par les films, ressources et astuces nécessaires pour transformer, à l’échelle individuelle, ses pratiques quotidiennes à la lumière de l’écologie.

S’il est évident que la réduction de l’empreinte écologique individuelle ne constitue pas la panacée en matière de sortie de la crise écologique, il n’en demeure pas moins que la modification des pratiques de consommation vers des comportements éco-responsables n’est pas une piste anecdotique en termes d’impact écologique global et reste celle la plus directement et facilement accessible par le citoyen. Il serait donc absurde de s’en priver. Et la plateforme dédiée par le Green Up Film Festival a pour elle le double mérite de réussir à expliquer et à rendre concrètes les déclinaisons pratiques et opérationnelles des grandes orientations écologiques.

… ce qui n’est pas son seul mérite ! Tout en apprenant comment augmenter la durée de vie de votre lave-linge en vous réconciliant avec un nettoyage régulier du filtre, vous pourrez en retour transmettre à la communauté vos conseils pour décrypter les étiquettes des produits ou encore vos dernières trouvailles en matière d’isolants thermiques efficaces et naturels, puisque la plateforme est collaborative.

Pour aller y jeter un coup d’oeil, c’est par ici.

Bref, un festival de documentaires sur les enjeux écologiques 100% numérique, participatif, constructif et gratuit, que Reporters d’Espoirs vous recommande vivement !

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site du Green Up Film Festival

Postez un commentaire