Plastic Bank: Le plastique des océans au service des plus pauvres

L’organisation The Plastic Bank invite les populations les plus pauvres à récolter le plastique polluant les océans afin de l’échanger contre des « crédits » qui visent à améliorer la vie de ces communautés.

The Plastic Bank, projet de l’entrepreneur canadien David Katz, invite en effet les populations les plus pauvres à ramasser des déchets de plastique recyclable récoltés dans les océans et sur les plages, et à les rapporter aux points de collectes de l’organisation, situés le plus souvent dans des zones en bordure de mer et dans des secteurs plus affectés par la pauvreté.

En échange de ce plastique, un crédit est offert, pouvant être utilisé comme une monnaie: ce crédit permet en outre d’accéder à des formations, à des prêts bancaires ou encore à des ateliers d’impression 3D où le plastique récolté sert à produire des articles ménagers, des produits d’usage quotidien, des outils, etc.

L’organisation dit ainsi miser sur l’éducation et l’autonomisation des populations locales tout en nettoyant l’océan et créant des opportunités entrepreneuriales via la transformation du plastique.

The Plastic Bank prévoit aussi déployer prochainement des efforts supplémentaires consacrés à des projets communautaires de collecte afin d’augmenter le niveau de vie général des communautés d’accueil. David Katz, un entrepreneur de Vancouver, s’est lancé dans le projet après avoir regardé la vidéo du photographe américain Chris Jordan, qui documente la situation des albatros sur l’île de Midway, au large des côtes d’Hawaï. La vidéo montre comment les oiseaux meurent en s’étouffant à cause de débris de plastique provenant de l’océan et qui envahissant l’île.

Plus d’infos ICI

One Comment

  • Pico dit :

    Ou comment utiliser les populations les plus pauvres pour nettoyer les déchets des plus riches !

    Il ne s’agit là que d’un pansement sur une jambe de bois ; on ne corrige pas le problème mais sa conséquence.

    Les plus riches vont donc continuer à produire, utiliser et jeter des déchets plastiques et les plus pauvres vont ramasser leurs merdes pour des miettes.

Postez un commentaire