Journalistes et gilets jaunes : s’écouter différemment, mieux se comprendre

20 journalistes et 20 gilets jaunes se réunissent le 7 mars à Paris pour renouer le dialogue à l’aide d’exercices de médiation de conflit. Journaliste ou gilet jaune, vous souhaitez y participer ? Inscrivez-vous rapidement, les places sont limitées !

S'inscrire

D’après le 33e Baromètre de confiance dans les médias réalisé par Kantar pour « La Croix » en janvier 2020, l’intérêt des Français pour l’information atteint son plus bas niveau historique. Un an après l’émergence des gilets jaunes, 71 % des Français n’ont pas le sentiment que les médias rendent « mieux et davantage compte » de leurs préoccupations. Le niveau de confiance dans les médias a chuté à 24%, le plus mauvais score en Europe selon le Reuters Institute.

Le mouvement des gilets jaunes a été perçu pour certains comme un point de rupture entre journalistes et citoyens : accusés de leur couper la parole, trahir leurs motivations, simplifier leurs points de vue, des journalistes se sont même fait agresser physiquement, en plein cœur du mouvement.

Comment tenter de comprendre au mieux les différentes parties, la complexité à la fois de la couverture journalistique et du mouvement des gilets jaunes, sortir de la simplification à outrance du pour / contre ?

Le Solutions Journalism Network s’associe à Reporters d’Espoirs pour lancer une expérience inédite afin de renouer le dialogue entre journalistes et gilets jaunes.

Un temps d’échange entre journalistes et gilets jaunes, en même temps qu’une formation des deux parties au looping, un outil d’écoute active utilisé par des experts de la médiation en situation de conflit. Cet événement expérimental pourra permettre de créer un nouvel espace de dialogue entre médias et citoyens, où de nouvelles informations pourront être dites d’une part, et récoltées, analysées, d’autre part.

La session durera deux heures et se tiendra lors des Rencontres du bien s’informer à Ground Control à Paris, le samedi 7 mars 2020 après-midi.

Pour plus d’informations, contactez Pierre : pg@reportersdespoirs.org

Attention : places limitées à 20 journalistes et 20 gilets jaunes.

Postez un commentaire